-->

Coronavirus COVID-19 : Les dauphins reviennent à Venise

Coronavirus COVID-19 : Les dauphins reviennent à Venise

    Dauphins en Sardaigne, poissons à Venise, oiseaux à Paris...
    Et dauphin à Venise après 60 ans d'absence.




    Le confinement signe le grand retour de différentes espèces animales dans des espaces habituellement occupés et pollués par l'homme. Malgré la situation sanitaire dramatique, ce ralentissement des activités humaines pourrait être une aubaine pour l'environnement.


    Partout ou les Hommes ont arrêté leurs activités, la nature s'invite. 
    La cacophonie mécanique des moteurs vrombissants a laissé place aux murmures printaniers des oiseaux dans les boulevards parisiens.
    A New-York ou San Fransisco, l'air semble, déjà, de nouveau respirable. Chaque année à travers le monde, l'air sale cause de graves lésions pulmonaires et cardiaques, provoquant la mort prématurée de plus de 8 millions de personnes.

    Le coronavirus va tuer les humains par milliers, mais la pureté retrouvée de l'air, même épisodique, pourrait en sauver des milliers d'autres… si nous parvenons à tirer des leçons de cette catastrophe sanitaire.
    Pratiquement dans toutes les métropoles du monde, nous assistons à un arrêt ou à un ralentissement des pollutions sonores, émissions, sur-utilisation, etc., entre temps la nature repousse, reprend, prend son espace, respire.
    J’ai choisi un témoignage d’un italien qui à bien voulu partager avec nous la photo d’un dauphin à Venise, d’après les études comportementaux, le dauphin à était absent 60 ans des eaux de Venise, il réapparaît au période du coronavirus .
    En plus les eaux du canal de Venise sont de plus en plus limpide comme le montre cette photos ci dessous : 

    Une photo qui compare les eaux de Venise de 2019 et ceux après le confinement sont incroyable, les eaux sont devenu carrément clair, limpide .. 

    Le rêve des écologistes se réalise au prix d'un cauchemar pour l'humanité

    Le jour d'après, nos gouvernants devront prendre acte de ce cataclysme psychologique sur les hommes : nous pensions naïvement que les grandes pandémies resteraient à jamais prisonnières des livres d'Histoire.
    Le Coronavirus fait à peine son entrée dans nos vies, mais dès qu'il en sera sorti, nous devrons peut-être sacrifier un certain confort matériel pour continuer à nous émerveiller des bienfaits de la nature retrouvée.
    Comment jouir du confort que nous apporte la vie moderne, par définition polluante, et du retour de la nature en ville ? Si le rêve des écologistes se réalise, c'est au prix d'un cauchemar pour l'humanité.
    De nombreux défis, économiques, industriels, sociétaux, nous attendent. Parmi eux, la recherche d'une relation gagnant-gagnant entre l'homme et la nature.

    lyesocean
    @Posted by
    writer and blogger, founder of LyesOcean .

    Post a Comment