-->

Coronavirus update: les virus booster par La destruction de l'environnement

Coronavirus update: les virus booster par La destruction de l'environnement
    Coronavirus.
    La destruction des écosystèmes par l'humain favorise l'émergence d'épidémies : 




    Les zoonoses émergentes, comme le Covid-19, existent depuis longtemps et devraient même se multiplier dans les années à venir. Selon les scientifiques, les activités humaines et leur impact sur des écosystèmes autrefois préservés en sont la cause.



    Ebola, Covid-19, le SIDA toutes ces maladies d'origine virale prospéraient chez les animaux avant de franchir la barrière des espèces, parfois plusieurs fois, et d'infecter l'Homme. Régulièrement, les zoonoses émergent depuis des « hotspots » de biodiversité.




    Il y a une dizaine d'années, on pensait que les forêts tropicales vierges et intactes constituaient une menace pour la santé humaine, à cause de toutes les espèces exotiques qui y vivaient.

    Mais des recherches récentes prouvent exactement le contraire. C'est l'altération des écosystèmes par l'activité humaine qui rend les « hotspots » de biodiversité dangereux, et non leur simple présence. La construction de routes à travers la forêt tropicale ou encore le fractionnement des écosystèmes pour y installer des villes ou des champs instaurent les conditions idéales pour l'émergence de nouvelles maladies comme le Covid-19. Et ce n'est pas près de s'arrêter.



     « Il y a une incompréhension parmi les scientifiques et le public par rapport au fait que les écosystèmes naturels sont une source de menace pour nous. La nature contient des menaces, c'est vrai, mais ce sont les activités humaines qui font des dégâts. Le risque sanitaire dans un environnement naturel peut être aggravé quand on interfère avec », explique Richard Osfeld, scientifique émérite du Cary Institute of Ecosystem Studies à New York dans un article paru sur le site Ensia.

    Les scientifiques “chasseurs de virus” alertent depuis plus de dix ans sur l’apparition de nouvelles maladies liées à la déforestation. Paludisme, Ebola, Covid-19…. L’agression humaine aux écosystèmes finit par mettre en péril des vies humaines.

    L’apparition de ces étonnants agents pathogènes nouveaux, comme le coronavirus responsable du Covid-19, n’est rien d’autre que le résultat de l’anéantissement des écosystèmes, dont souffrent en particulier les zones tropicales, où ils sont détruits pour faire place à des monocultures intensives industrielles. L’émergence de ces maladies découle aussi de la manipulation et du trafic de la faune et de la flore sylvestres, souvent menacées d’extinction.


     La désastreuse mutilation de la nature par l’homme

    Il ne faut pas en vouloir aux chauves-souris, moustiques, souris ou pangolins. Non, le problème vient de ce que nous faisons à leurs écosystèmes, il est lié au fait que nous les regroupons et les manipulons dans des milieux artificiels.

    Telle est la véritable recette du coronavirus, qui sera probablement à l’origine d’une récession mondiale. Autrement dit, mutiler les écosystèmes coûte très cher.




    Donc le Covid- 19 Est une forme de vengeance a ce que nous faisons tous les jours à la nature, et à l’environnement, pas qu’ne polluants l’ambiance et/ou en faisant disparaître des espèces, mais aussi par la manipulation non responsable des écosystèmes qui nous entourent, en les exploitant sans aucune étude ni conscience (Economy first).

    Donc ça se dessine, concrètement que la cause de la prolifération des virus, est notre inconscience à gérer les problèmes de la planète ou plutôt de gérer notre comportement sur notre terre !

    lyesocean
    @Posted by
    writer and blogger, founder of LyesOcean .

    Post a Comment